Accueil / Apnée du sommeil

Apnée du sommeil

Polysomnographie - Procédures et indications

N'oubliez pas votre ordonnance 

  • L'heure d'arrivée est prévue entre 20 h 30 et 21 h 15. ​Veuillez noter que l'heure du coucher est variable, dépendant de la durée de l'installation. Pour permettre le bon déroulement de votre test, l'heure de votre rendez-vous doit être respectée.
    • Si votre rendez-vous est à 20 h 30, l'heure du coucher pourrait se situer entre 21 h 30 et 22 h 30.
    • Si votre rendez-vous est à 21 h, l'heure du coucher pourrait se situer entre 22 h 30 et 23 h 30.
  • À votre arrivée, un professionnel de la santé vous fera visiter votre chambre.
  • Un petit entretien aura lieu pour vous expliquer plus en détail le déroulement de l'examen.
  • Si ce n'est pas déjà fait, vous aurez à remplir un questionnaire sur votre sommeil (ne pas oublier votre liste de médicaments).
  • En préparation pour l'examen, plusieurs capteurs indolores seront appliqués sur votre cuir chevelu, près de vos yeux, sur vos mains et sur vos jambes. Nous suivrons votre rythme cardiaque et le taux d'oxygène dans votre sang tout au long de la nuit.
  • Pendant toute la nuit, un professionnel s'assurera du bon déroulement de l'examen, de l’enregistrement des données et de votre confort.
  • L'heure du lever est prévue entre 6 h et 6 h 15.
  • Douche sur place (incluant serviettes, savon et shampoing).

Paiement

Un reçu officiel vous sera remis lorsque vous payerez les frais de l'examen.

À apporter :

  • Un pyjama, des pantoufles et votre médication habituelle.

Résultats

L'interprétation de votre examen sera effectuée par l’un de nos médecins spécialistes. Vos résultats seront envoyés par la poste ou par courriel, à votre médecin et à vous-même, environ 14 jours après votre rendez-vous.

Nuit partagée 

Dans certains cas, il est possible d’effectuer l’analyse en deux phases :

  • La phase 1 correspond à la première partie de la nuit en mode diagnostique (PSG).
  • La phase 2 correspond à la période de titrage manuel du traitement par PPC (pression positive continue). Il s'agit d'établir le niveau de pression optimal qui permet de corriger les événements respiratoires observés dans la première phase.

Il est important de noter que, pour passer en mode traitement (phase 2), le professionnel de la santé devra avoir observé un minimum d'événements respiratoires correspondant au protocole de nuit partagée durant la partie diagnostique (phase 1).


Déroulement d'un test de polysomnographie en laboratoire