Accueil / Santé en entreprise / Nos services / Examens et services / Spirométrie et provocation à la métacholine

Santé en entreprise

Spirométrie et provocation à la métacholine

Spirométrie

Ce test est administré aux fumeurs pour déterminer s'ils sont atteints d'une maladie pulmonaire, comme l'asthme ou la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

Comment faire ce test ?

Un technicien spécialisé en exploration fonctionnelle respiratoire vous expliquera la marche à suivre.

Y a-t-il des dangers ?

Pas plus que lors d'une expiration rapide prolongée. Si vos bronches ont un spasme, vous vous sentirez un peu plus essoufflé. Si vous avez l’habitude de perdre conscience lorsque vous faites des efforts, veuillez le mentionner à notre technicien.

Précautions à prendre avant ce test


Provocation à la métacholine

Ce test emploie la spirométrie (souffler dans un appareil) pour déterminer si vos bronches sont plus sensibles aux irritants qu’une personne en bonne santé.

Pourquoi faire ce test ?

Pour déterminer si vos bronches sont plus sensibles à un irritant comme la métacholine. Ce test permet de confirmer l'impression qu'un patient souffre d'asthme et il sert aussi à quantifier le degré de la réactivité des bronches : léger, modéré ou sévère.

Comment faire ce test ?

Un technicien spécialisé en exploration fonctionnelle respiratoire vous expliquera la marche à suivre. La spirométrie est effectuée avant et après avoir respiré des doses de plus en plus fortes de métacholine. Une personne en bonne santé ne sera pas affectée, une personne souffrant d’asthme aura un léger spasme des bronches.

Y a-t-il des dangers ?

Pas plus que lors d'une expiration rapide prolongée. Si vos bronches ont un spasme, vous vous sentirez un peu plus essoufflé. Dans ce cas, un bronchodilatateur comme la pompe de Ventolin® annulera généralement bien les effets. Si vous avez l'habitude de perdre conscience lorsque vous faites des efforts, veuillez le mentionner à notre technicien.

Précautions à prendre avant ce test